Vos projets n'attendent pas, préparez votre rentrée ! Nos équipes sont mobilisées pour vous accompagner.

portes ouvertes esgrh
Portes ouvertes
Découvrez l'école en ligne, visite privée sur RDV

rdv_orientation_esgrh
RDV d'INFORMATION
Sur le campus ou à distance
admission_inscriptions_esgrh
Admissions / inscriptions
A distance ou sur RDV

Recrutement RH : l’impact de la disruption numérique sur le travail des DRH

29/04/2020

Les DRH ont un rôle essentiel : ils soutiennent la stratégie de l’entreprise en adaptant les compétences et performances des ressources humaines, c’est-à-dire des salariés. 

Depuis quelques années, les nouvelles technologies bouleversent nos vies quotidiennes, dans les domaines privé et professionnel.

Les entreprises vivent une véritable révolution numérique qui impacte le quotidien des DRH, dans leurs missions supports auprès des autres directions, mais également dans l’exercice de leurs propres missions. 

La disruption numérique introduit de nouveaux processus, en rupture totale avec le passé et fondés sur une utilisation massive du numérique. 

Cela a tout naturellement atteint l'activité des DRH. La question de l'impact de cette disruption numérique sur le travail des DRH se pose légitimement.Menace-t-elle la profession elle-même ? 

La disruption dans le recrutement

De prime abord, disruption numérique et travail du DRH semblent antinomiques, tant le DRH est tourné vers l'humain. 

Cette révolution numérique est cependant inéluctable ; il s’agit de ne pas la subir. Le DRH se doit alors d’accompagner les changements induits par cette disruption dans les autres directions. Il doit aussi décrypter comment recourir aux nouvelles technologies numériques pour enrichir et rendre plus performantes les pratiques de son propre métier, notamment dans le recrutement. 

La petite annonce papier de proposition d’emploi a vécu. Le numérique révolutionne les processus de recrutement.

Avec le développement d’Internet et des réseaux sociaux, un nombre infini de données circule sur le Web. La révolution numérique a ouvert la voie à de nouvelles méthodes d’identification de profils très pointus : en recourant aux réseaux sociaux professionnels, et au travers de mots-clés, le recruteur peut désormais cibler les CV qui répondent aux compétences qu’il recherche. Le processus de recrutement s’en trouve profondément transformé. 

LinkedIn est sans doute le précurseur de cette disruption dans le recrutement. 

Les chatbots de recrutement font partie des outils du recrutement 2.0. Ils constituent un nouvel allié dans les processus de recrutement, du moins dans une première phase. Les réseaux sociaux professionnels permettent aux sociétés de se faire connaître et d’attirer les meilleurs talents, tout en limitant les coûts. 

Certes la machine peut dénicher des talents, mais les chatbots peuvent-ils remplacer les DRH ?

La machine sait désormais assurer les premières sélections fondées sur les compétences techniques des postulants ; s’agissant de l’appréciation des « soft skills » tels que l’esprit d’équipe, la créativité, le sens du service, la posture managériale, le comportement social ou encore l’intelligence émotionnelle, les machines ne savent pas – encore – les détecter et les DRH prennent alors le relais pour finaliser le processus de recrutement. 

Comment se former à la disruption numérique dans les RH ?

A l’heure de la disruption numérique, les salariés des ressources humaines, doivent se former afin d’adapter leurs pratiques à cette nouvelle ère numérique. Pour aider les futurs DRH à s’adapter à ces techniques innovantes et tout savoir sur les nouveaux outils de recrutement, l’ESGRH, école de commerce spécialisée RH, vous propose pour une rentrée en octobre la formation adéquate : le Mastère RH en alternance. Il délivre le titre RNCP de manager en ressources humaines de niveau 7 reconnu par l’Etat. 

Il peut se faire en alternance, sur un rythme de 3 jours en entreprise et 2 jours à l’école. 

Pour intégrer cette formation, vous devez avoir obtenu un bac+4 ou bac+5 en ressources humaines ou dans le juridique.

L’école se situe à Paris, dans le 11e arrondissement.