Conférence sur l'intelligence artificielle appliquée aux ressources humaines

Conférence sur l'intelligence artificielle appliquée aux ressources humaines

Le 7 mars dernier, le Docteur Marcel Saucet et son élève doctorant, Michel Chalhoub, ont donné une conférence intitulée « l’intelligence artificielle : destructrice d’emploi » au sein de l’ESGRH.

« Aujourd’hui, on va vous montrer et vous expliquer notre vision de l’IA et comment elle va totalement bouleverser votre métier », annonçait le Dr Saucet en introduction à l’assemblée. Afin d’étayer ses dires, les deux hommes ont évoqué les différentes révolutions industrielles. Selon le Dr Saucet, nous sommes actuellement dans la 4e. Ce qu’il considère comme étant cette 4e révolution est « celle du big data et de l’utilisation du data par des intelligences artificielles ».

Sous forme d’un débat interactif, le Dr Saucet a fait un rapide rappel de ce qu’était une intelligence artificielle (IA). Il a également précisé qu’il en existait deux bien distinctes : une IA faible et une IA forte. L’IA faible représentait celle que nous connaissons et côtoyons : elle est programmée pour reproduire des séquences ou des actions bien déterminées de manière limitée. L’IA forte, quant à elle, a la capacité de penser par elle-même et d’avoir son propre libre arbitre. Pour le moment, les deux conférenciers ont affirmé que l’IA forte n’existait pas encore mais les experts prévoient son déploiement pour 2035. Tout porte à croire que son émergence entamera la révolution du monde de demain.

Après un rappel de ce qu’est la data, Le Dr Saucet et Mr Chalhoub ont précisé à leur auditoire que dans quelques années, elle sera une monnaie d’échange très prisée. En effet, la data est le carburant primaire dont aura grandement besoin l’IA pour fonctionner. Elle aidera à son développement et son perfectionnement afin d’entamer le remplacement de l’humain par la machine.

Le Dr Saucet nous en donne un parfait exemple : « Universal utilise des techniques qui permettent de passer par une intelligence artificielle pour recruter […]. Dans 15 ans, aux Etats Unis, 47 % des métiers vont être remplacés par des intelligences artificielles et des machines ». Comme pour tous schémas de révolution industrielle, il a expliqué que certains métiers vont être amenés à disparaître (assistants, routiers, livreurs, réceptionnistes…). En revanche, il restait optimiste en évoquant l’émergence ou la recrudescence de certains métiers que l’intelligence artificielle ne peut pas encore répliquer (data analystes, infirmiers, programmeurs…).

« Je pense que les intelligences artificielles, un jour, coloniseront les humains », terminait le Dr Saucet ; une conclusion ouverte suscitant la réflexion. Intrigués, les étudiants sont restés pour continuer à échanger avec les deux conférenciers afin d’en apprendre plus sur leur vision de l’avenir.