Vos projets n'attendent pas, préparez votre rentrée ! Nos équipes sont mobilisées pour vous accompagner.

admission_inscriptions_esgrh
Admissions encore possibles
A distance ou sur RDV
rdv_orientation_esgrh
RDV d'INFORMATION
Sur le campus ou à distance

Le métier de Contrôleur de gestion sociale : description et formation.

20/04/2020

La fonction de contrôle de gestion sociale existe depuis les années 1970, mais s’est surtout développée depuis le début des années 2000. 

Le contrôleur de gestion sociale est au carrefour de l’humain et de l’économique. Avec une forte appétence pour les chiffres et les statistiques, il analyse les données du pôle RH d’une entreprise et propose des actions pour en améliorer la gestion et la performance économique.

Le contrôle de gestion sociale : une place centrale au sein des RH

Le contrôleur de gestion sociale doit savoir accéder aux données financières liées au capital humain et maîtriser la politique RH de l’entreprise. Il peut ainsi analyser les chiffres, produire des indicateurs et proposer des actions concrètes. Il veille cependant à toujours placer l’humain au cœur de son action, afin que les statistiques ne prennent jamais toute la place.

Le contrôleur de gestion sociale réalise diverses missions au sein de l’entreprise. 

Il collecte des informations sur la masse salariale de la société : nombre d’ETP, mobilité des salariés, périodes non travaillées (activité partielle, grève, absentéisme, maladie…), turn-over, créations de poste…. Ces données font l’objet d’un reporting mensuel. 

Le contrôleur de gestion sociale évalue les coûts de la politique RH (formations, développement des compétences, management par objectifs, QVT…) de son entreprise, afin d’améliorer l’efficience tout en maintenant l’humain au centre des préoccupations. 

Enfin, le contrôleur de gestion sociale produit des documents obligatoires, dont le bilan social, la déclaration annuelle obligatoire d’emploi des travailleurs handicapés et la négociation annuelle obligatoire (NAO).

Les compétences requises pour être contrôleur de gestion sociale

Le contrôleur de gestion sociale présente une grande appétence pour les chiffres et de réelles connaissances en statistiques. Il doit aussi être organisé pour assurer une collecte et une analyse efficaces des données RH. Il maîtrise le logiciel Excel et les systèmes d’informations de gestion des ressources humaines (SIRH) pour collecter, organiser, présenter les données. Enfin, le contrôleur de gestion sociale sait communiquer : pour la production d’indicateurs simples et efficaces, pour une présentation claire des données et des actions préconisées.

Le contrôleur de gestion sociale et la disruption numérique

Les directeurs RH et les contrôleurs de gestion sociale sont en première ligne dans l’accompagnement des changements induits par la disruption numérique. Pour rappel, la disruption numérique s’apparente à une « destruction créatrice », dans la mesure où elle rompt avec des habitudes, des préférences, des caractéristiques considérées comme indispensables au succès d’un produit ou d’un service, et s’appuie sur le numérique pour assurer le fonctionnement et l’adoption large de ce produit ou service.

Les DRH et les contrôleurs de gestion sociale aident à gérer au quotidien ce bouleversement au sein des autres directions, identifient les nouvelles compétences nécessaires en la matière et les intègrent à la Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC).

Ils sont eux-mêmes clients de ces nouvelles opportunités numériques. Ils sont amenés par exemple à implémenter des chatbots pour répondre aux questions simples des salariés.

Comment se former au métier de contrôleur de gestion sociale ?

L’ESGRH de Paris est l’un des rares établissements d’enseignement supérieur à proposer une formation en contrôle de gestion sociale : le Mastère Management RH - Contrôle de gestion sociale.

S’adressant aux étudiants de niveau Bac + 4 ou 5 en RH ou formation juridique, ce Mastère, d’une durée d’un an, délivre un diplôme de Manager en ressources humaines de niveau 7 reconnu par l’État.

Cette formation dispensée par des professionnels experts dans leur domaine peut être suivie en alternance selon un rythme de 3 jours en entreprise et 2 jours à l’école. A défaut d’alternance, un stage de longue durée (6 mois) permet de compléter la formation par une expérience concrète en entreprise. 

La rentrée a lieu en octobre. 

Les futurs diplômés de l’ESGRH de Paris en contrôle de gestion sociale pourront occuper des emplois de contrôleur de gestion sociale dans de grandes entreprises ou dans des cabinets de conseil, en commençant sans doute leur carrière à un poste de chargé d’études dans les ressources humaines.

L’école se situe à Paris, dans le 11e arrondissement.