Vos projets n'attendent pas, préparez votre rentrée ! Nos équipes sont mobilisées pour vous accompagner.

admission_inscriptions_esgrh
Admissions encore possibles
A distance ou sur RDV
rdv_orientation_esgrh
RDV d'INFORMATION
Sur le campus ou à distance

Les mesures sanitaires prises à l'ESGRH

Focus métier: responsable de la mobilité internationale

28/07/2020

La population en mobilité internationale recouvre  différents statuts : expatriés, impatriés, commuters, TCN (Third Country Nationals), en mission VIE (Volontariat International en Entreprise)… Le Responsable de la mobilité internationale intervient sur différents plans.

Définir une stratégie de la mobilité internationale

La première mission du Responsable de la mobilité internationale est de définir la stratégie de mobilité internationale de l’entreprise : en ligne avec la stratégie globale, elle précise les objectifs, les moyens et les conditions des projets de mobilité transfrontalière. 

Coordonner opérationnellement la mobilité internationale

En gardant à l’esprit le maintien de la compétitivité de l’entreprise à l’international, le Responsable de la mobilité internationale déroule et coordonne des missions variées.

Elles se regroupent en différentes classes :

  • instruction des projets de mobilité internationale : analyses juridique, fiscale et sociale du projet et simulations de rémunérations
  • gestion individuelle des dossiers des salariés : contrats de travail, package de rémunération, choix fiscaux, couverture santé, exigences douanières et migratoires, lien avec les autorités consulaires
  • rôle de référent sur les aspects techniques de la mobilité : conseil auprès des RRH en matière de mobilité internationale dans un souci d’équité interne.

Organiser, sécuriser et prendre de la hauteur

Le Responsable de la mobilité internationale se doit d’améliorer l’organisation de son service. Il développe des outils (charte, manuel de gestion de la mobilité internationale, formation interculturelle, portail Intranet…). Il décrit les processus impliqués dans la mobilité internationale. 

Il produit et commente des tableaux de bord liés à son activité. Il contrôle les coûts de la mobilité internationale.

Il assure une mission de veille pour enregistrer les évolutions économiques, réglementaires… des pays d’implantation et les diffuse auprès des RRH.

Le parcours professionnel du Responsable de la mobilité internationale

Le Responsable de la mobilité internationale affiche en général une expérience RH de 5 ans minimum, de préférence à l’international ou dans le conseil RH à l’international.  

Pour un profil junior, la rémunération s’établit à 40-45 K€ bruts  annuels (source : studyrama, 2020). Elle peut être complétée d’une part variable.

Une évolution de carrière conduit vers des postes de RRH international ou de Responsable Compensation & benefits.

Les savoir-faire et savoir-être du Responsable de la mobilité internationale

Le Responsable de la mobilité internationale présente les compétences techniques suivantes : 

  • connaissance des métiers et de la culture de l’entreprise
  • maîtrise des spécificités culturelles et des environnements réglementaires des pays concernés
  • compréhension des fondamentaux juridiques internationaux : droit social, protection sociale, fiscalité
  • aisance avec les chiffres, et en communication écrite et orale
  • capacité à travailler en mode projet
  • utilisation des techniques de communication interculturelle.

Il doit aussi disposer des savoir-être suivants : sens client, capacité d’écoute, qualités relationnelles, réactivité, aptitude à dialoguer avec des interlocuteurs de haut niveau, esprit collaboratif, autonomie, capacité d’adaptation, Anglais, intelligence interculturelle.

Les diplômes du Responsable de la mobilité internationale

Le Responsable de la mobilité internationale détient une des formations suivantes : 

  • formation de niveau bac+5 généraliste en administration ou gestion
  • formation de niveau Bac+5 spécialisée en RH international ou droit (social, fiscal, des affaires, à l’international)
  • école de commerce complétée par un master RH
  • IEP (institut d’études politiques) suivie par un master RH
  • mastère spécialisé en gestion RH et mobilité internationale.

L'ESGRH et ses formations en Ressources humaines

L’ESGRH est une école de commerce spécialisée dans les métiers des ressources humaines avec des formations alignées sur les besoins des entreprises. Pour ses formations en ressources humaines d’octobre, elle recrute sur tests et entretien après étude du dossier de candidature.

Deux cycles sont proposés :

  • Bachelor (de post-bac à bac+3) : enseignement des bases opérationnelles de la gestion des Ressources humaines et de la gestion d’entreprise
  • Mastère généraliste ou spécialisé (de bac+4 à bac+5) : formation au management des Ressources humaines et acquisition de compétences en matière de pilotage de politique RH ; pour les étudiants qui font le choix de la spécialisation, ils pourront choisir entre 8 dominantes (relations sociales, mobilité internationale, contrôle de gestion sociale, diversité et handicap, rémunération & avantages sociaux et Intelligence artificielle) et acquerront en plus des savoirs et des compétences pointues dans le domaine d’études visé.

Ces cycles sont complétés par des stages obligatoires ou une alternance (3 jours en entreprise et 2 jours à l’école). L’enseignement bénéficie des interventions de spécialistes des RH tout au long de l’année.

Les postes accessibles  aux diplômés de l’ESGRH sont : Responsable Ressources Humaines, Responsable du recrutement, Chef du personnel, Responsable de formation, Gestionnaire de la paie, Responsable SIRH, Responsable de la mobilité internationale, Chargé de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

Pour la rentrée d’octobre, l’ESGRH propose son Mastère RH en Mobilité internationale.  Accessible après un bac+4/bac+5, cette formation délivre en 1 an le titre de « Manager en Ressources humaines », titre RNCP de Niveau 7 reconnu par l’État.

L’école se situe à Paris, dans le 11e arrondissement.