L'ESGRH VOUS ATTEND !

Notre équipe est disponible pour répondre à toutes vos questions.
N'hésitez pas !

L'ESGRH VOUS ATTEND !

Notre équipe est disponible pour répondre à toutes vos questions.
N'hésitez pas !

Responsable des relations sociales

05/07/2023

Le responsable des relations sociales participe activement à la mise en œuvre de la politique de ressources humaines et de la stratégie de gestion sociale de son entreprise.

Il représente la structure pour laquelle il travaille lors des échanges et négociations avec les différents partenaires sociaux et instances représentatives du personnel.

Rendez-vous personnalisé Inscription

À quoi correspond le rôle du responsable des relations sociales ?

Le responsable des relations sociales (RRS) est un acteur majeur du dialogue social en entreprise. Il est chargé d'améliorer les relations entre la direction de l'entreprise et les instances représentatives du personnel, parmi lesquelles figurent le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) ou encore la délégation du personnel. Aussi appelé directeur des relations sociales, chargé du dialogue social ou responsable juridique et social, il poursuit trois objectifs principaux :

  • Eviter les tensions

  • Prévenir les conflits sociaux

  • Maintenir un dialogue social harmonieux

Son champ d'intervention est donc vaste. Le RRS intervient par exemple dans la préparation et l'animation de réunions de négociations collectives, sans oublier de définir une stratégie de conduite des négociations en amont. Il en archive alors les procès-verbaux et les comptes-rendus. C'est à lui qu'il revient de suivre la mise en application des accords conclus et de tenir les partenaires sociaux informés de l'avancement des opérations. Ce responsable juridique et social surveille les évolutions de la législation sociale en matière de droit du travail et de convention collective. Il se fait aussi le garant de la bonne tenue des échéances annuelles à programmer, telles que la négociation annuelle obligatoire (NAO). En parallèle, apporte son éclairage à sa direction dans sa politique RH et de gestion des relations sociales. Il se met également à la disposition de divers intervenants internes pour les épauler dans la résolution de problématiques sociales variées.

Quelles qualités et compétences sont-elles indispensables au responsable des relations sociales ?

Dans le cadre de négociations parfois houleuses, le responsable des relations sociales doit faire preuve de résistance face au stress et à la pression. Il se comporte comme un excellent négociateur en vue de parvenir à des accords satisfaisant l'ensemble des parties, déployant toutes ses qualités d'écoute et son sens de la communication pour maintenir des relations sociales respectueuses et fructueuses. Tout au long des échanges, il veille au respect du secret professionnel et à la confidentialité des informations présentées. Lors de situations de conflit, la diplomatie s'avère également primordiale afin de concilier au mieux les intérêts de l'entreprise et les souhaits des salariés. S'il sait se montrer flexible, ce chargé du dialogue social n'en est pas moins capable de prendre des décisions fortes. Il lui faut notamment faire preuve d'autorité pour imposer ses vues au sein de sa hiérarchie. Afin d'appuyer ses arguments, il se dote alors d'une connaissance approfondie de toutes les composantes institutionnelles et syndicales de son entreprise. Un bagage transverse en droit social, économie, gestion budgétaire et science politique consolide également son expertise.

Dans quels domaines le responsable des relations sociales est-il amené à évoluer ?

Pivot du management des ressources humaines, le responsable des relations sociales exerce le plus souvent au sein d'entreprises d'envergure employant un grand nombre de salariés. Il peut ainsi intégrer un fleuron de la grande distribution, un grand groupe industriel ou encore un acteur clé de la filière agroalimentaire. Alternativement, ce chargé du dialogue social est susceptible de travailler au sein d'une administration.

Quelles études envisager pour briguer le poste de responsable des relations sociales ?

L'expérience est indispensable au poste de directeur des relations sociales. De nombreux juristes en droit social sont ainsi promus à ce poste à responsabilités au terme de plusieurs années d'exercice.

Ceci étant, les postulants peuvent prendre une longueur d'avance en se formant aux spécificités du métier au cours de leurs études. Les employeurs privilégient alors les diplômés de niveau bac+5 issus de formations supérieures en droit du travail, négociations et relations sociales ou gestion des ressources humaines.

Certaines écoles de commerce offrent notamment des mastères conduisant à des fonctions d'encadrement au sein des directions RH de structures nationales comme internationales. Grande école spécialisée dans les ressources humaines, l'ESGRH propose un mastère 2 RH et relations sociales. Accessible aux titulaires d'un bac+4, ce titre RNCP mêle enseignement de haut niveau et expérience de terrain via un stage de six mois.

Rémunération et évolution de carrière du responsable relations sociales

Lorsqu'il débute dans le métier, le responsable des relations sociales est à même de négocier un salaire mensuel oscillant entre 3 000 et 3 500 € bruts environ. Au-delà de cinq années d'expérience en poste, un profil chevronné peut percevoir jusqu'à 5 000 € bruts par mois. Les deux évolutions de carrière les plus courantes sont alors celles de directeur des ressources humaines (DRH) et de consultant RH.

Le responsable des relations sociales peut également s'orienter vers un poste d'avocat, à condition de valider un certificat d'aptitude à la profession d'avocat (CAPA). Le responsable des relations sociales est chargé à la fois d'accompagner la transformation de son organisme et de lisser les éventuels conflits sociaux qui pourraient en découler. Pour mieux vous démarquer, l'ESGRH vous forme à ce métier au cours d'un mastère professionnalisant.