L'ESGRH EST HORS PARCOURSUP !

Notre équipe est disponible pour répondre à toutes vos questions.
N'hésitez pas !

L'ESGRH EST HORS PARCOURSUP !

Notre équipe est disponible pour répondre à toutes vos questions.
N'hésitez pas !

Métiers d'avenir : à quoi ressemblent les emplois de demain ?

02/08/2023

Le monde du travail est en pleine recomposition. Les effets de la transformation digitale rebattent les cartes dans de nombreux secteurs, tandis que les nouvelles pratiques de management cherchent à réconcilier gestion de la dimension humaine, responsabilité sociale et impératifs de rentabilité économique.

Dans ce contexte de mutation permanente, de nouveaux métiers ne cessent d'éclore et les spécialistes estiment que la majorité des emplois de 2030 n'ont pas encore vu le jour. Pour autant, certains domaines porteurs se détachent nettement. Alors, découvrez quelques-uns des secteurs et métiers du futur prêts à bousculer le marché du travail.

ESGRH

13 juillet

Prochaines portes ouvertes

De 11:00 à 17:00

Je m'inscris

Rendez-vous personnalisé Inscription

Les nouveaux métiers liés à l'intelligence artificielle et à la data

L'intelligence artificielle a progressé à grands pas ces dernières années. De robots conversationnels en outils prédictifs, rien n'arrête plus les avancées de cette technologie émergente. Qui plus est, son champ d'application s'avère particulièrement large. Filière industrielle, services à la personne, e-commerce, gestion des ressources humaines, de multiples secteurs d'avenir s'intéressent de près aux usages potentiels de l'intelligence artificielle, qui épousent les enjeux du Big Data.

Le rôle du consultant intelligence artificielle consiste à accompagner ses clients ou son organisation dans la mise en place de projets liés à son domaine d'expertise. Il est susceptible de travailler à son compte comme d'exercer au sein d'une entreprise ou d'un cabinet de conseil.

Consultant intelligence artificielle

De l'analyse des données à la résolution de problèmes complexes, en passant par la conception d'algorithmes et la formation de ses collaborateurs, le consultant IA est un véritable chef d'orchestre. Il possède de solides connaissances en data science et data mining, machine learning et deep learning, programmation ou encore cloud computing.

Son expertise peut également lui permettre de se positionner en tant que consultant RH spécialiste des thématiques ayant trait à l'IA, avant peut-être de rejoindre un service prédictif RH.

Data analyst

Les entreprises génèrent un volume de données toujours plus important, qui concernent aussi bien leurs performances que leurs clients ou même leurs produits. C'est au data analyst qu'il revient de traiter ces données pour en extraire des informations pertinentes de nature à alimenter la stratégie de ses instances dirigeantes.

Bilans, graphiques et tableaux sont les outils favoris de ce passionné des chiffres et de la statistique. Ses compétences en traitement des données rejaillissent alors sur de nombreux autres métiers, à l'instar des postes de gestionnaire de paie ou encore de responsable SIRH.

Bon à savoir : souvent confondu avec son homologue data analyst, le data scientist s'appuie lui aussi sur des modèles mathématiques et statistiques pour dégager des informations clés à partir de bases de données. Par ailleurs, il développe et améliore des méthodes et systèmes d'extraction des données.

Les métiers d'avenir en rapport avec le bien-être au travail

Face à l'explosion des cas de burn-out et des démissions liées au stress au travail, la question du bien-être des effectifs prend une place toujours plus prépondérante.

La qualité de vie au travail (QVT) se mue notamment en argument de poids aux yeux de travailleurs en quête d'un meilleur équilibre entre vie professionnelle et épanouissement personnel.

De nouveaux emplois axés sur la fidélisation des employés par le biais d'un climat d'entreprise bienveillant font donc leur apparition, suivis de près par des métiers émergents portant sur la prévention des risques en milieu professionnel.

Chief happiness officer (CHO)

Le métier de demain de chief happiness officer se situe au carrefour de la communication, de la gestion événementielle et des ressources humaines. Ce « responsable du bonheur » s'attelle notamment à fédérer les salariés autour d'activités communes afin de renforcer le lien social en interne. Concrètement, il peut ainsi mettre en place des événements de team building ou donner la parole aux salariés via un chat interne dans une optique participative.

Aussi connu sous le nom de chief wellness officer, il remotive également ses troupes en aménageant par exemple des espaces de détente au sein des locaux ou en organisant des ateliers de méditation. En somme, le CHO a pour objectif de contribuer au bonheur de ses collaborateurs en instaurant une culture plus positive sur leur lieu de travail.

Responsable QVT

Le responsable QVT est le garant de la qualité de vie au travail. Rattaché au service RH, il conçoit et pilote des initiatives visant à offrir un cadre de travail épanouissant à l'ensemble des salariés de l'entreprise.

Son champ d'intervention s'articule autour de la préservation de la santé physique et psychique des salariés par la prévention des risques professionnels (troubles psychosociaux, charge émotionnelle, risques de mal-être lié à des horaires atypiques, etc.).

Il accompagne également ses collaborateurs, les remobilisant si besoin afin de réduire les taux d'absentéisme et de turnover.

Les nouveaux métiers de demain liés à la transformation environnementale et sociale

Préoccupations sociétales et environnementales vont souvent de pair, et le monde de l'entreprise ne fait pas exception. De la gestion du handicap à la mise en œuvre de pratiques éthiques favorisant un mode de fonctionnement plus durable, la responsabilité sociale des entreprises (RSE) se décline en de nombreux volets.

Les métiers de la RSE représentent donc un domaine d'avenir, tout en revêtant un enjeu de compétitivité. Ainsi, la RSE s'avère un levier de recrutement désormais incontournable pour attirer de nouveaux talents.

Responsable diversité

Lutte contre les discriminations, actions visant à assurer l'égalité femmes-hommes ou encore meilleure prise en compte du handicap, le responsable diversité s'investit en faveur d'un environnement de travail inclusif. Ses fonctions consistent à promouvoir la diversité au sein de son entreprise au travers de démarches de sensibilisation, de formations ou encore de la rédaction de supports de communication.

Il endosse également un rôle de conseiller stratégique auprès de sa direction et de ses partenaires RH. Ce responsable donne notamment toutes les clés aux chargés de recrutement pour identifier les situations de discrimination et peaufiner leur stratégie.

Responsable RSE

Aussi appelé directeur du développement durable, le responsable RSE supervise l'ensemble des actions de développement durable de son organisme. Fort d'un bagage juridique, il ajuste la stratégie de son entreprise aux évolutions du contexte législatif et réglementaire en matière de développement durable.

Il aiguille ainsi sa direction pour mieux réduire l'impact environnemental de l'entreprise, tout en sensibilisant les divers responsables de services aux enjeux de la transition écologique et de l'économie verte. Digitalisation accélérée, révolution numérique et considérations éthiques sont quelques-unes des grandes tendances qui redessinent l'écosystème du monde du travail.

Au cœur de ces problématiques, la filière des ressources humaines s'avère l'un des domaines les plus propices à l'apparition de nouveaux métiers.

Pour vous préparer aux métiers d'avenir des ressources humaines, l'ESGRH vous propose des parcours de spécialisation accessibles avec un diplôme dans les ressources humaines de niveau bac+4 ou d'un certain nombre d'années d'expérience professionnelle : le mastère RH et intelligence artificielle. Ce cursus vous forme notamment aux enjeux de l'IA appliquée à la direction des ressources humaines. Si vous ne disposez pas encore de ce niveau, vous pouvez vous tourner vers un bachelor en RH, un BTS support à l'action managériale (SAM) ou une formation passerelle RH.