Suivre un mastère RH

Réparti sur deux années de formation, le mastère RH (ou mastère Ressources Humaines) est un cursus qui aboutit à un diplôme de niveau bac+5 ou un titre RNCP de niveau 7. Informez-vous sur les spécialités que vous pouvez choisir et le programme que vous serez amené à suivre. Découvrez également comment intégrer cette formation et quel métier vous espérez exercer après l’obtention du diplôme.

Rendez-vous personnalisé Inscription

Le mastère RH, une formation valorisante aux spécialisations variées

Le mastère RH est une formation qui prend place sur deux années (M1 et M2), chacune répartie sur deux semestres distincts. La première année de mastère en ressources humaines (M1 RH) est dédiée à la découverte et/ou à l’approfondissement des compétences indispensables pour exercer une fonction RH. Les domaines abordés sont alors variés et généralistes, notamment :

  • le management (des équipes, de la performance, des ressources humaines…)
  • les outils de gestion
  • la communication et la gestion des conflits
  • le droit du travail et la législation relative aux problématiques RH
  • la gestion des compétences, des carrières, des recrutements
  • l’anglais professionnel

    Le M1 responsable ressources humaines proposé par l’ESGRH s’appuie sur un programme comprenant les enseignements suivants :

    • administration du personnel
    • rémunération des personnels
    • politique de management des RH
    • conseil RH
    • recrutement
    • gestion des carrières et mobilité professionnelle
    • analyse du climat social


    Après la validation du M1, il est possible pour l’étudiant de se spécialiser en M2 dans un domaine précis des ressources humaines et ainsi d’acquérir davantage de compétences pour espérer accéder à des responsabilités plus importantes. Au sein de l’ESGRH, 6 spécialités sont proposées dans le cadre du mastère RH :

    Les objectifs de la formation

    L’acquisition de connaissances et d’un savoir-faire spécialisés

    Les enseignements dispensés au cours du mastère RH ont pour objectif de former de futurs cadres des ressources humaines. Ils sont appelés à diriger une équipe, voire un service complet. Une fois sur le marché du travail, leurs tâches quotidiennes peuvent être liées au recrutement de personnel, à la paie, à la formation, à la communication au sein de l’entreprise ou encore à l’administration du personnel, par exemple. En leur qualité de responsables, ils ne sont pas de simples exécutants, mais ont la charge de penser, d’élaborer et de faire appliquer des stratégies RH. Pour parvenir à accomplir lesdites missions, l’étudiant, au sortir de la formation, doit être capable de :

    • conduire un projet et manager son équipe
    • proposer des adaptations de la stratégie RH de l’entreprise en fonction des problématiques rencontrées et en adéquation avec la politique générale de l’entreprise
    • se subroger à la direction dans les échanges avec le personnel pour tout ce qui a trait aux problématiques RH (recrutement, paie, dialogue social, mobilité, formation, etc.)

    Le jeune diplômé dispose alors aussi bien de compétences RH techniques que de compétences managériales et de communication.

    Les débouchés après un mastère RH

    De façon plus concrète, le mastère RH permet d’accéder à de nombreux métiers en ressources humaines différents, au sein d’entreprises (quelle que soit leur envergure), de cabinet de recrutement, d’agences d’intérim ou encore d’administrations publiques. Après l’obtention du diplôme, vous pouvez notamment briguer des postes généralistes de :

    • responsable des ressources humaines
    • directeur des ressources humaines
    • responsable de la gestion des ressources humaines
    • responsable du développement des ressources humaines
    • responsable en management des ressources humaines
    • consultant en gestion des ressources humaines
    • etc.

    Selon votre parcours de formation, vos expériences ou simplement vos aspirations, vous pouvez également vous spécialiser dans un domaine particulier des RH, comme :

    • le recrutement, en devenant responsable du recrutement
    • la formation et les évolutions de carrière, avec un poste de responsable de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, responsable emploi formation, directeur de la formation en entreprise, responsable gestion des carrières ou encore responsable de la mobilité
    • la paie, en occupant une fonction de gestionnaire de paie
    • l’administration du personnel (ex. : responsable de la gestion administrative du personnel)
    • la gestion des conflits et le dialogue social, en exerçant en tant que directeur des relations sociales, responsable des relations sociales ou responsable du dialogue social
    • le droit des ressources humaines (ex : juriste en droit social, assistant juridique RH)

    Les conditions d’admission et démarches d’inscription en mastère RH

    Conditions d’admission en mastère RH

    Pour intégrer un M1 RH, le candidat doit impérativement disposer d’un niveau bac+3 (licence, licence professionnelle, bachelor, titre RNCP de niveau 5) dans le domaine des ressources humaines ou dans un domaine généraliste affilié. Un parcours en droit, en gestion, en sociologie, en économie ou encore en sciences humaines et sociales peut ainsi ouvrir les portes de ce mastère.

    Il est également envisageable d’accéder au mastère RH à partir du M2 uniquement. Dans ce cas, l’étudiant doit être titulaire d’un niveau bac+4. S’il n’a pas suivi de M1 RH, il doit également être issu d’un cursus généraliste dont les compétences sont applicables au domaine des ressources humaines.

    Les démarches à accomplir

    Pour accéder au cursus de mastère RH, le candidat doit compléter un dossier d’inscription et fournir les pièces justificatives demandées (ex : copie des diplômes, justificatif d’identité, relevés de notes de la précédente formation, etc.). En parallèle, le prétendant à l’inscription au mastère RH doit communiquer un Curriculum Vitae et une lettre de motivation. Sur la base de tous ces éléments, le candidat est ensuite convié à un entretien d’admission au cours duquel un jury détermine si la candidature est acceptée ou non.

    Faire le choix de l’alternance

    Au cours du mastère RH, l’étudiant est amené à vivre ses premières expériences professionnelles au travers de stages qui lui permettent d’appliquer et approfondir les enseignements délivrés en cours. L’ESGRH propose également de suivre la formation en alternance. Le contrat de professionnalisation établi suppose alors la mise en place d’un rythme de 3 jours de travail chez l’employeur pour 2 jours de formation à l’école chaque semaine.

    L’alternance et ses avantages

    Atout indéniable pour l’étudiant au moment d’entrer sur le marché du travail après l’obtention de son diplôme, l’alternance constitue une expérience professionnelle formatrice et valorisante. En optant pour l’alternance, vous choisissez de mettre en application de façon immédiate vos apprentissages, mais également d’aborder sur le terrain des notions pas encore étudiées en classe. La formation devient alors plus concrète et vous apporte une vision réaliste du monde professionnel. Fort de ce vécu, vous êtes à même d’élaborer votre projet professionnel et de définir vos objectifs de carrière de façon précise.

    D’un point de vue plus pratique, l’alternance engendre le paiement de vos frais de scolarité annuels par l’employeur lui-même. Ce dernier vous verse également un salaire mensuel, calculé en fonction de votre âge, de vos diplômes déjà obtenus et du type de contrat établi.

    Quel statut pour l’alternant ?

    L’alternant est un salarié de l’entreprise à part entière, il bénéficie donc du statut correspondant et non pas du statut d’étudiant. Il peut bénéficier d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, selon sa situation, en CDI ou en CDD.